Comment éviter le mal des transports des enfants en voyage?

Vous rêvez de parcourir les routes mythiques de l’ouest américain ou encore la superbe Route des Jardins en Afrique du Sud avec vos petits sujets au mal des transports ? Vous ne savez pas comment aider vos enfants ? Vous craignez que cette grande aventure en famille ne se transforme en cauchemar ?

Vous trouverez ci-dessous quelques conseils précieux à appliquer pour éviter le mal des transports chez vos enfants et envisager un voyage en itinérant en toute sérénité !

  • Donnez une petite collation à votre enfant avant le départ en voiture (la faim peut amplifier le mal des transports) tout en évitant les aliments acides, y compris les jus de fruits et les boissons gazeuses. Optez par exemple pour un bout de pain ou encore une banane.
  • Administrez à votre enfant un traitement homéopathique sur recommandation de votre médecin ou pharmacien. Cela peut constituer une bonne solution pour venir à bout des nausées des enfants sensibles au voyage en voiture. Idéalement, il faut prendre des granules homéopathiques la veille du voyage puis juste avant le trajet.
  • Prévoyez des arrêts fréquents sur le trajet afin d’éviter l’arrivée des maux d’estomac, des nausées, des sueurs froides, ou encore des vomissements qui surviennent avec le mouvement. Pour ce faire, étudiez bien votre parcours au préalable, laissez tomber les longs trajets sur lesquels aucun arrêt sympathique n’est envisageable, optez pour de courtes ou moyennes distances ponctuées de points d’intérêt ludiques pour les enfants (ex : parc animalier, ville fantôme, musée ludique…). Si vous n’avez pas anticipé tout cela et que les symptômes apparaissent chez votre enfant, arrêtez-vous dès que possible et faites marcher votre enfant. Généralement, le mal des transports s’atténue fortement dès que le mouvement de la voiture s’arrête.
  • Le mal des transports étant accentué sur des routes sinueuses, des montées et des descentes, nous vous conseillons d’éviter les routes de montagnes et zones en altitude. Privilégiez des routes plates et longilignes à basse altitude.
  • Lorsque des nausées surviennent chez l’enfant, il est vivement recommandé de détourner son attention. Vous pouvez lui faire écouter de la musique, lui mettre l’eau à la bouche en lui expliquant quelle sera votre prochaine activité en famille ou quelle belle découverte vous allez faire ensemble aujourd’hui, ou encore chanter en famille !
  • Encouragez votre enfant sujet au mal des transports à regarder à l’extérieur. Supprimez les livres ou les jeux qui amplifient le mal des transports.
  • Ayez toujours un torchon et de l’eau avec vous afin de pouvoir appliquer un linge humide sur le front de votre enfant en cas de besoin.

Publié le 23 avril 2019 par Aurélie Chabrol

Categorie.s : Non classé

Aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *